Actualités

Le DERPAD se transforme

[DERPAD - 15/07/16]

Après une période d’évaluation des missions d’origine du DERPAD, Dispositif Expert Régional Pour Adolescents en Difficulté, d’une part, et des besoins des secteurs de la santé et de la justice des mineurs en Ile-de-France aujourd’hui d’autre part, nous avons conçu l’Équipe des Transitions Adolescentes et de Prévention des Exclusions (ÉTAPE) comme une évolution du DERPAD.

ÉTAPE est un dispositif régional permettant la dynamisation et l’articulation des moyens sanitaires existant dans chaque territoire dans le but de faciliter les transitions des adolescents pris en charge par la Protection Judiciaire de la Jeunesse dans leurs parcours de vie pour prévenir les difficultés psychiques, le décrochage scolaire, la délinquance et l’exclusion.

Ce nouveau dispositif s’appuie sur des outils et l’expérience acquise par les professionnels du DERPAD. 

Un programme détaillé de nos propositions est en cours de rédaction et sera bientôt mis en ligne.


Les causes de la radicalisation islamiste selon Fethi Benslama

[ - 27/06/16]

Auteur du livre « Un furieux désir de sacrifice. Le surmusulman » (Seuil, 2016), Fethi Benslama explique les causes de la radicalisation islamiste sur le site internet du Point.
/// Voir la vidéo 


Les adolescents (et ce qu'ils ont de) difficiles

[Etudes et rapports - 24/06/16]

Ce numéro 59 des Cahiers de Rhizome  est consacré à la prise en charge des adolescents dits « difficiles ». Apparue dans les années 1960 dans le champ de l’aide sociale à l’enfance, cette catégorie s’est élargie sous la plume de psys  critiques intervenant dans des institutions du travail social à la fin des années 1970, avant de s’imposer comme problème public dans les années 1980-1990, au croisement de deux préoccupations : une approche sécuritaire centrée sur les comportements transgressifs voir violents, et une perspective de santé mentale attentive aux carences et/ou aux souffrances des jeunes. La prise en charge délicate de ces jeunes en « grande difficulté » est au coeur de nos recherches depuis quelques années 1 . Elle recouvre une grande diversité de situations : « jeunes vulnérables », « en errance », « en danger », « isolés », « précaires », « déviants », « incasables », « mineurs isolés étrangers (MIE) », « jeunes en rupture » et/ou « en souffrance », « en risque de marginalisation », ou plus récemment « radicalisés », etc. Ce numéro ne privilégie pas l’une ou l’autre de ces acceptions, car toutes sont traversées par une même préoccupation : comment prendre en charge des adolescents « sans solution de prise en charge » ? Comment les accompagner dans la durée, alors qu’ils sont « trimballés » entre les institutions scolaires, du travail social, de l’insertion et du médico-social, de la justice pour mineurs ou de la pédopsychiatrie ? Comment s’en préoccuper réellement alors qu’ils peuvent se trouver « bloqués » dans des établissements inadaptés ?
/// Revue Rhizome n°59
Editée et diffusée par l’Orspere-Samdarra, observatoire national fondé en 1996 et hébergé par l’hôpital du Vinatier à Lyon.


Dispositif ITEP. Métamorphoses institutionnelles

[Etudes et rapports - 24/06/16]

L’ITEP se métamorphose pour garantir sa dimension soignante, le concept de dispositif ITEP proposé par l’AIRe et pris en compte par les pouvoirs publics, constitue une réponse institutionnelle possible.
Lors de ces journées de formation et d’études, nous traiterons des effets induits par ces adaptations et transformations.
- rôle des organismes gestionnaires et en particulier des associations sur le plan politique et éthique : quelles stratégies pour répondre aux nouveaux enjeux ? ;
- en quoi la complémentarité interinstitutionnelle contribue-t-elle au parcours du jeune sur le territoire ?
- comment les nouvelles références, impactent-elles les positionnements, l’organisation institutionnelle et les pratiques professionnelles ?
- en quoi la métamorphose des ITEP dans la mise en œuvre du parcours de soin personnalisé impose-t-elle la considération de l’usager en tant que citoyen ?
Chacun de ces questionnements fût traité avec des apports théoriques, des supports pédagogiques adaptés, des échanges d’expérience des uns et des autres, sous forme d’ateliers afin de permettre aux participants des effets de formation opérants.
/// Editions Champ social


Adolescents en quête de sens. Parents et professionnels face aux engagements radicaux

[Parution - 06/06/16]

La question du sens est au cœur de l'adolescence et vient faire rupture avec l'enfance. Les adolescents ont un besoin impérieux de donner un sens à leur vie et recherchent, pour cela, des engagements forts : citoyens, religieux, artistiques…
Les adolescents vulnérables, parfois relégués du système scolaire ou sans espoir de réussite sociale, en rupture avec les valeurs familiales ou sans étayage parental, trouvent parfois ce sens dans des engagements radicaux. Comment travailler avec eux cette question de la citoyenneté et du sens, et prévenir les dérives potentielles ? Comment aider leurs parents et les professionnels qui les entourent ?
Les auteurs analysent les multiples raisons individuelles ou sociales qui peuvent inciter un jeune à se tourner vers le radicalisme. Ils repèrent les principales étapes de ce processus afin d’agir quand il est encore temps.
Sour la direction de Daniel Marcelli
Editions Erès, 2016


Diplôme d’université "Adolescents difficiles, approche psychopathologique et éducative". Les inscriptions sont ouvertes pour la rentrée 2016/2017

[Formation - 24/05/16]

L’Université Pierre et Marie Curie propose un diplôme d’université  « Adolescents difficiles, approche psychopathologique et éducative », dirigé par les Professeurs Philippe Jeammet. et David Cohen.
Depuis 2002, dans le cadre de la circulaire Santé-Justice, relative à la prise en charge concertée des troubles psychiques des enfants et des adolescents en grande difficulté, la direction de la protection judiciaire de la jeunesse et son Ecole, l’ENPJJ, développent avec différentes Universités des Diplômes Universitaires « Adolescents difficiles » à Paris, Marseille, Lille, Lyon, en Bretagne-Pays de la Loire ainsi que dans les départements d’outre mer Antilles-Guyane.

Ces formations rassemblent des professionnels confirmés : psychiatres, infirmiers, médecins de ville, médecins scolaires, travailleurs sociaux, éducateurs, magistrats, avocats, enseignants, chefs d’établissement, policiers, gendarmes, professionnels de l’insertion et de la Politique de la Ville…
Elles ont pour objet d’apprendre à travailler ensemble au carrefour de cultures professionnelles différentes, dans un cadre de partenariats ou de réseaux, pour conforter et développer les réponses des institutions qui reçoivent des jeunes dont la prise en charge résiste aux pratiques éducatives, pédagogiques et de soins les plus éprouvées.

Il s’agit donc :
• d’informer les professionnels sur l’état actuel des connaissances psychologiques, psychopathologiques, psychosociales, sociologiques, pédagogiques et juridiques, nécessaires à la compréhension des « adolescents difficiles » et de leur environnement ;
• de faciliter la communication et la connaissance mutuelle entre des acteurs de cultures institutionnelles et professionnelles différentes ;
• de mettre en commun et d’analyser les expériences significatives dans le souci d’une compréhension mutuelle des missions différenciées de chacun ;
• d’apprendre à élaborer ensemble un réseau coopératif dynamique et cohérent de prise en charge des adolescents difficiles.

Le contenu central des DU est la psychopathologie des adolescents. Il est complété par des apports en Sciences Humaines (psychologie, sociologie, sciences de l’éducation, droit...), des approches neurobiologique et génétique et des exemples de pratiques et de travail en réseau.

Calendrier
18 et 19 octobre 2016 - 15 et 16 novembre 2016
13 et 14 décembre 2016 – 17 et 18 janvier 2017
21 et 22 février 2017 – 21 et 22 mars 2017
25 et 26 avril 2017 – 16 et 17 mai 2017
20 et 21 juin 2017
soutenance du mémoire devant jurys : 19, 20 et 22 septembre 2017.

Lieu : Paris 12ème  Cour Saint Émilion
Public concerné : professionnels ou bénévoles confirmés avec expérience auprès d’adolescents dans le cadre de la justice, de la santé, de l’éducation nationale, du champ social et éducatif, de la politique de la ville, de l’insertion, de la police de la gendarmerie….
Objectifs: partager un socle commun de connaissances et apprendre à construire des réponses concertées pour la prise en charge des adolescents difficiles.
Contenus : apports en psychopathologie, psychologie, sociologie, sciences de l’éducation, neurosciences et droit, complétés par des exemples de pratique et de dispositifs. Ateliers d’analyse de situations et d’échanges de pratiques en petits groupes.
Contacts : Dominique Brossier : responsable de la formation, tel : 06 87 22 85 55
Isabelle Mazel : coordinatrice, tel : 06 87 45 86 42
dominique.brossier(*)justice.gouv.fr
/// Plus d'informations 


Développement du jeune enfant, modes d'accueil, formation des professionnels

[Etudes et rapports - 19/05/16]

Mme Sylviane Giampino, Psychologue pour enfants, Psychanalyste, s'est vue confier par la ministre en charge des familles et de l'enfance, une mission portant sur les différents modes d'accueil des enfants de moins de trois ans. Avec l'appui de la Direction générale de la cohésion sociale, l'objectif assigné à la mission était de mener une réflexion sur ces modes d'accueil individuel et collectif autour d'une ligne, celle du développement global (ou complet) de l'enfant défini comme physique, affectif, cognitif, social, émotionnel. Les questions posées par la mission sont les suivantes : qu'est-ce qui est prioritaire pour le développement des jeunes enfants ? Comment accueillir les enfants, en s'appuyant sur quels socles de référence ? Quels essentiels communs pour les formations des professionnels des modes d'accueil ?
Auteure : Sylviane Giampino
Editeur : Ministère des familles, de l'enfance et des droits des femmes
/// Lire le rapport


Afficher les résultats 1 à 7 sur un total de 344
<< Première < Précédente 1-7 8-14 15-21 22-28 29-35 36-42 43-49 Suivante > Dernière >>